PRADEL Benjamin

b.pradel@kaleido-scop.eu

CV et références en ligne Twitter

Benjamin Pradel est diplômé de l’IEP Grenoble (2004), de l’Institut Français d’Urbanisme (2005) et docteur en sociologie urbaine (2010). Après 9 ans passés dans la recherche publique, il est aujourd’hui consultant-chercheur en mobilités et études urbaines. Entre recherche et action, il développe une activité de sociologue conseil appuyé sur une expertise en mobilités durables (périurbaines, piétonnes, électriques, collaboratives), maîtrise d’usages (espace, objets, dispositifs techniques) et innovation dans la fabrique de l’urbain (espaces publics, coproduction, chrono-urbanisme, maîtrise d’usage), habitat et territoires (pratiques d’habiter, image identitaire, cohésion, échelles d’action, tourisme).

A la croisée de la sociologie, l’urbanisme et la géographie, son approche par les rythmes, lui permet de saisir les changements et les permanences dans l’évolution des modes de vie et des territoires. Auteur de plusieurs écrits scientifiques, il a participé à de nombreuses conférences et projets de recherche-action.

=> Il met ses compétences au service des entreprises, institutions et collectivités dans la production d’études et de recherches thématiques à portée scientifique et techniques.

=> Il intègre les équipes d’AMO en projets urbains (concertation/participation, maîtrise d’usage, diagnostic socio-spatial, analyse des mobilités, jeux d’acteurs, développement territorial...) pour y apporter expertise de terrain, recommandations opérationnelles et prospectives (APS, APD).

=> Il dispense des conférences, formations professionnelles et cours à la demande avec plus de 500h d’expérience pédagogique.

=> Il propose une offre de "sociologue conseil" pour accompagner entreprises et collectivités sur leurs projets et marchés, travaillant le sens des orientations, mots et actions concrètes.

Il s’appuie sur des méthodes de recueil et d’analyses concrètes (entretien, observation, présence prolongée, participation) nourries de connaissances théoriques et d’une veille opérationnelle permettant de mieux comprendre pour mieux relever les enjeux autant spatiaux, sociaux qu’environnementaux du développement des territoires de la ville de demain.


- ARCHIVES -


Urbanisme temporaire : une définition ?

Posté par PRADEL Benjamin • 23 janvier

Transitoire, éphémère, temporaire, la pratique de l’aménagement et de l’urbanisme s’enrichit d’un nouveau vocabulaire. Les études se multiplient sur le sujet, les articles aussi et un marché se constitue, fait de nouveau acteurs et méthodes et appariements en cours de construction. Mais les définitions manquent.

En 2010, je rédigeais une thèse sur l’urbanisme temporaire des espaces publics et le lien entre temps et aménagement qui est au cœur de la question.

Aujourd’hui, je propose une définition qui peut venir combler quelques besoins :

  • "L’urbanisme temporaire : action d’organiser et d’aménager temporairement ou cycliquement des espaces à enjeux, publics ou privés, ouverts ou bâtis, occupés ou inoccupés, afin d’en stimuler les usages, d’y amplifier les échanges et d’y générer des pratiques à court terme dans une perspective de valorisation symbolique, (ré)investissement social et transformation spatiale à long terme" (B. Pradel).

Cette définition se veut englobante. Elle intègre :

  • "L’urbanisme transitoire dont la vocation d’occupation temporaire de locaux vacants ou d’espaces ouverts par une diversité d’usages et d’usagers est considérée comme une étape d’enrichissement et/ou de valorisation programmatique d’un projet d’aménagement à venir"
  • "L’urbanisme éphémère et sa dimension événementielle voire festive transforme, renverse voire subvertit temporairement les logiques d’usage des lieux et espaces publics ou privés dans une dynamique de réversibilité fonctionnelle"

Ce court travail d’éclaircissement est tiré d’un cours que je dispense à l’ENTPE (Lyon) ainsi que de conférences et séminaires que je dispense sur commande. Il s’accompagne aujourd’hui d’une réflexion au sein du collectif Intermède qui propose d’accompagner les démarches d’occupation temporaire des locaux vacants

+ Ajouter un commentaire